Bruno Hubert Travaux de recherche

  • Publication de l'ouvrage "Recherches en écritures : regards pluriels"

    Bruno Hubert a participé à l'ouvrage "Recherches en écritures : regards pluriels" dans une contribution intitulée "Ecrire pour donner à voir et entendre sa compréhension du monde"Image livre Recherches en écriture.png, p. 125 à 142

    Sylvie Plane, Charles Bazerman, Fabienne Rondelli, Christiane Donahue, Arthur N. Applebee, Catherine Boré, Paula Carlino, Martine Marquilló Larruy, Paul Rogers et David Russell (coords)
    Collection : Recherches textuelles
    2016
    660 pages
    ISBN : 978-2-909498-29-4
    Prix : 20 €

    Lien vers le site de commandes

    La version anglaise de cet ouvrage vient de paraitre. Le titre en est : Research on Writing : Multiple perspectives. Il est publié par l'éditeur universitaire WAC Clarinhouse (Fort Collins, Colorado)
    L'ouvrage est téléchargeable à partir du lien suivant

     

     

    Lire la suite

  • Conférence "Produire des écrits dès la maternelle"

    Bruno Hubert a donné une conférence dans le cadre des 24 heures de la maternelle le 24 novembre 2016 à l'espé du Mans.

    Pour visionner la conférenceImage1.jpg

     

     

  • Préparer le concours de professeur des écoles

    Vous trouverez un sujet d'analyse et de didactique

    Sujet d'analyse groupement écriture

    Sujet didactique

     

     

     

  • Petit ouvrage à découvrir

    Enseignant : Pourquoi j'ai renoncé à ce beau métier par Antoine AUBERT. En cette période de rentrée je vous conseille ce témoignage d'un jeune qui a démissionné après avoir eu le concours de professeur des écoles. Pas du tout dans le règlement de compte, l'auteur tente de comprendre ce qui s'est passé... A commander chez votre libraire ou sur le site des Editions TEMPES.

    Il attendait ce moment depuis très longtemps. Il avait réussi un concours difficile. Il était prêt à... enseigner à des enfants des écoles. Mais l'institution, elle n'était pas prête. Pas prête à lui offrir une formation digne de ce nom. Pas prête à lui indiquer rapidement la classe où il enseignerait. Alors, on lui demanderait de travailler soudain 60 heures par semaine, en flux tendu, dans un métier complexe et usant, en évolution permanente ; et cette irruption trop rapide dans une profession idéalisée aura raison de ses bonnes intentions. C'est que le métier de professeur des écoles, tel qu'il est perçu par beaucoup, a peu de choses à voir avec la réalité ; préparations et corrections représentent en effet l'essentiel du temps de travail de l'enseignant des écoles. Loin des clichés de l'"instit" télévisuel qui semble avoir la science infuse... Après l'analyse des raisons d'une démission, l'auteur envisage les améliorations possibles d'une formation plus progressive et plus efficace.

    Pourquoi j'ai renoncé à ce beau métier.jpg