Bruno Hubert Travaux de recherche - Page 5

  • Sortie de "Ecrire sa pratique professionnelle"

    "Ecrire sa pratique professionnelle. Secteurs sanitaire, social et éducatif"

    Chez Seli Arslan, collectif dirigé par Jacques Berton et Dominique Millet.

    Les auteurs : Cécile Bartholome, Jacques Berton, Sophie Bossard, Bertrand Crépeau, Richard Etienne, Bruno Hubert, Christine Larroque, Dominique Pivetaud et Sandrine Suchon, Dominique Millet, Myriam Raimbault, Patrick Rywalski, Arnauld Séjourné, Geneviève Tschopp.

    Les praticiens des secteurs sanitaire, social, éducatif usent de techniques diverses pour rendre compte de leurs pratiques. L'écrit sur l'activité professionnelle, qu'il soit imposé, formalisé, obligatoire, évalué ou non, constitue une dimension de plus en plus importante de ces pratiques, comme le montre cet ouvrage...

    Lien vers le site de Seli Arslan

    Clin d'œil Bruno Hubert a écrit deux chapitres de cet ouvrage "Rendre compte pour se rendre compte. Histoires de vie et analyse de la pratique professionnelle", p.29-45 et avec Arnauld Séjourné "Une situation d'analyse via la webconférence comme mise à distance professionnelle", p.135-144.

     

    9782842761981.png

  • Conférence au colloque Santé au Mans et à Laval

           Dans le cadre du colloque santé de l'Espé de l'Académie de Nantes intitulé cette année "Développer les compétences psychosociales pour mieux vivre ensemble", Bruno HUBERT a  donné une conférence le 15 janvier 2014 au Mans et le 22 janvier 2014 à Laval.

    Titre de la conférence : « Etre mieux pour apprendre. De la parole des enfants au bien-être du sujet » 

    Résumé : Les enfants ou les adolescents ont à dire sur la façon dont ils vivent l’école ou le collège. Nous envisagerons à travers leur parole comment l’expression des vécus scolaires singuliers peut contribuer à construire l’expérience de vie du sujet, en favorisant son bien-être à l’école ou au collège et sa relation à l’apprentissage. C’est aussi, dans une perspective clinique de l’éducation et de la formation, ouvrir des espaces de conciliation entre l’histoire de chacun et l’histoire scolaire, notamment entre l’histoire familiale et l’histoire scolaire que la parole des enfants peut contribuer à faire dialoguer, ce qui paraît essentiel pour se risquer à apprendre.

    Affiche du colloque santé

    Programme de la journée du 15 janvier 

    Programme de la journée du 22 janvier

  • Bruno Hubert au colloque de l'AREF à Montpellier

    Bruno Hubert a participé à un symposium dans le cadre du colloque AREF 2013 (Actualité de la Recherche en Education et en Formation) qui s'est déroulé à Montpellier du 27 au 30 août.

    Ce symposium s'intitulait " L'écriture en classe dans l'enseignement primaire et secondaire, pratique des enseignants - apprentissages des élèves ".

    Communication 1 : Aurore Promonet-Therese, CEREP / ESPE/ Université Reims Champagne-Ardenne, France. La trace écrite du travail de la classe, entre genre textuel et genre professionnel

    Communication 2 : Bruno Hubert, CREN / ESPE/ Université de Nantes, France.  La trace écrite du travail de classe, entre activité enseignante et activité de l’élève

    Communication 3 : Catherine Rebiffé, CAREF / ESPE / Université de Picardie Jules Verne, France - Roselyne Le Bourgeois, CAREF / ESPE / Université de Picardie Jules Verne, France.  Prendre des notes d'observation sur le terrain et les relire  pour construire des connaissances : les élèves de l'école élémentaire font l'expérience de « l'écrire »

    Communication 4 : Philippe Legrand, CAREF / ESPE / Université de Picardie Jules Verne, France.  Trace de consigne et trace d'écriture dans les productions écrites des élèves à l’école élémentaire

    Communication 5 : Maryvonne Priolet, CEREP /ESPE / URCA Reims, France. Place et rôle des traces écrites en résolution de problèmes numériques à l’école élémentaire : quelles méthodologies de recueil et d’analyse de données ?

    Communication 6 : Lydie Laroque, CAREF / ESPE / Université de Picardie Jules Verne, France. Le carnet de lecture, un outil didactique pluriel à l'école

    Actes du colloque

  • FORMATION DES PROFESSEURS : Un rendez-vous manqué !

    Contrairement aux promesses de François Hollande et à ce que déclarent Geneviève Fioraso et Vincent Peillon, la formation des maîtres n'est pas soumise à une refondation mais subit une entreprise de démantèlement dans une méconnaissance et une indifférence générales. A la suite de l'autonomie des universités, le gouvernement a perdu la main sur la création des fameuses Ecoles Supérieures du Professorat et de l'Education et dans chaque région, chaque groupe d'universités fait comme il veut, au mépris du cadrage de la loi, des personnels concernés, des étudiants et surtout des générations d'élèves qui vont leur être confiées. Dans les Pays de la Loire, l'université de Nantes essaie de régler ses propres problèmes financiers sur le compte de l'Espe en gestation et les dissensions avec les autres partenaires que sont les universités du Mans, d'Angers et le rectorat sont telles qu'il est pour l'heure totalement impossible d'envisager la rentrée 2013. Même la formation continue des enseignants est gravement menacée. Halte au gâchis ! La formation des professeurs était effectivement un enjeu majeur pour notre société française ; ce qui se passe risque d'être bien plus qu'un rendez-vous raté.

    Bruno Hubert, formateur de professeurs, docteur en sciences de l'éducation

     

    Voir à ce sujet le blog du GRFDE (Groupe Reconstruire la Formation des Enseignants) auquel j'appartiens.